Le Ministère de l’Education Nationale met en place une section de recherche sur l’état des matériaux amiantés des bâtiments à usage d’école, de collèges et de lycées.
Lors d’un débat à l’Assemblée Nationale le 3 septembre, les premières données relatives à la présence d’amiante au sein des écoles ont été fournies par le Ministère de l’Education Nationale, afin de développer des mesures assurant la sécurité des enfants vis-à-vis des risques d’exposition.


L’état n’étant pas propriétaire des bâtiments scolaires, la prévention du risque d’amiante dans les locaux scolaires est d’autant plus problématique.

Il y a 3 ans, le Ministère de l’Education Nationale a diligenté aux Services du Secrétariat Général, en collaboration avec l’ONS, l’établissement d’une cartographie de la présence d’amiante dans les
établissements scolaires.
Un questionnaire a été envoyé aux établissements d’enseignement primaire et secondaire public et privé, soit 63568 établissements, alors que seuls 19 500 d’entre eux ont répondus. Sur ce tiers ayant répondu, plus des ¾ comporte au minima un bâtiment construit avant juillet 1997 et sont donc concernés par le dossier technique amiante. Or, 30% de ces établissements précisent ne pas être en possession du Dossier Technique Amiante.

Dans le secteur public, on s’aperçoit que plus la collectivité est grande, plus elle est bien en possession de ce D.T.A. (70% des écoles, 96% des collèges et 99% des lycées), du fait des services techniques plus importants dans ces grandes collectivités, que dans certaines communes.
Certains établissements font état d’amiante, à savoir :
- Ecoles publiques : 38% / Ecoles privées : 31%
- Collèges publics : 73% / Collèges privées : 50%
- Lycées publics : 77% / Lycées privées : 53%
- Lycées professionnels publics : 80% / Lycées professionnels privés : 51%

Si dans ces établissements, 50% d’entre eux subissent une obligation de surveillance, seulement 2%, autant dans le public que dans le privé, ont une obligation relative aux mesures d’empoussièrement.
L’obligation de surveillance est plus conséquente des 2/3 dans les établissements du second degré, notamment avec une obligation quant aux mesures d’empoussièrement plus courante que dans les écoles.
De fait, le Ministère de l’Education Nationale et de la jeunesse s’équipe d’une division qui organisera les démarches visant au suivi, à la prévention des risques et la dispense des conseils auprès des maitres d’ouvrage des collectivités pour des bâtiments en corrélation avec l’avenir.
Le but de cette division est de collecter des données déjà existantes de l’état de ces bâtis sur tout le territoire, de les synthétiser et les analyser afin d’avoir une vue d’ensemble à fournir aux différents acteurs, à savoir les usagers, les collectivités et l’administration.

Coordonnées de TOBEIMMO

Diagnostiqueur immobilier à La Rochelle

406 Avenue Jean Guiton
17000 La Rochelle

Tél : 05 46 37 65 57

E-mail : contact@tobeimmo.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

Facebook